Lors d’une demande de prêt immobilier, vous serez toujours tenu de souscrire une assurance emprunteur. Voici les bonnes raisons d’accepter (ce qui ne vous empêche pas de choisir les différentes offres).

Nécessaire pour l’obtention de prêt

Lorsque vous faites une demande auprès d’une banque, la loi n’exige pas d’assurance emprunteur. Cependant, compte tenu du montant en jeu, aucun établissement prêteur ne vous accordera de prêt au risque de rembourser ces sommes s’il vous arrivait quelque chose (notamment décès ou invalidité). C’est le rôle de l’assurance emprunteur : si vous constatez que vous ne pouvez pas payer le montant restant, la compagnie d’assurance s’engage à payer le montant restant. Si votre recherche de bien a abouti, en plus d’éventuels apports personnels, vous devez également emprunter de l’argent pour l’acheter, vous devez donc obtenir une garantie de l’emprunteur.

Plus de sérénité

Les prêts hypothécaires sont généralement très longs, ils peuvent être établis jusqu’à une durée 30 ans. Cependant il est difficile de savoir ce que la vie vous réserve sur une si longue durée ! Des accidents, des maladies, le chômage et même des incapacités de travail peuvent survenir. Si tel est le cas, en plus des désagréments physiques et psychologiques, vous pourrez aussi connaitre des pertes financières, voire l’incapacité de rembourser les mensualités. L’assurance de prêt peut alors vous éviter de perdre votre maison ou votre appartement, grâce à la prise en charge de votre assureur. Vous avez alors la garantie d’un certain confort dans le cas de situation difficile.

Protéger votre entourage

La garantie décès ne peut être substituée, elle doit forcément faire partie des garanties souscrites dans l’assurance emprunteur. La raison est évidente car, sans cette garantie, si vous décédez avant le remboursement du prêt, vos proches, votre conjoint ou vos enfants pourraient en supporter la charge financière. En souscrivant une assurance de prêt, vous pouvez les protéger et les empêcher de se retrouver avec des dépenses aussi énormes et inattendues. Ceci est particulièrement important si vous êtes la principale source de revenus de la famille ou si vous avez déjà demandé un prêt pour deux personnes. Dans ce cas, le calcul est basé sur des pourcentages : par exemple, l’un peut assurer 60%, l’autre 40%, voire les deux 100%.