Le retour de la confiance en France

En 2017 les actions françaises de l’indice CAC40 affichent pour la deuxième année consécutive des performances en hausse, de 9.3% après 4.9% en 2016 alors que dans le même temps l’indice de la zone euro (Eurostoxx50) progressait de 5.6% en 2017 et 0.7% en 2016. Ces performances témoignent du regain d’attractivité que connaît la France sur le plan économique et financier.

Reprise de la croissance économique en France en 2017

L’économie française a connu une forte croissance du PIB qui passe de 1.1% en 2016 à 2.0% en 2017. Le taux de chômage a entamé une décrue sensible passant de 10% en 2016 à 8.9% en 2017. Cette reprise est principalement due à la progression de l’investissement des entreprises et de la consommation des ménages. C’est dans ce contexte que le Fonds Monétaire International (FMI) a relevé sa prévision de croissance pour la France à 1.9% en 2018.

Evolution du PIB en France

Retour de la confiance des entreprises et des ménages

L’année 2017 a été marquée par une amélioration constante du niveau de confiance aussi bien du côté des entreprises que des ménages.

Ainsi, l’indicateur de confiance des chefs d’entreprises mesuré par l’indice PMI (Purchasing Managers Index) a progressé tout au long de l’année 2017 pour atteindre un niveau avoisinant 60 points (indice composite) au plus haut depuis 2000. Ce chiffre se situe bien au-dessus du niveau des 50 points, seuil caractéristique d’un cycle d’expansion économique. Ce regain de confiance du côté des entreprises se matérialise par un rebond du taux d’utilisation des capacités de production proche de 86% pour le quatrième trimestre 2017, son plus haut niveau depuis 2008.

Du côté des ménages, l’indice de confiance du consommateur publié par l’Insee progresse sensiblement grâce aux perspectives d’amélioration graduelle de l’emploi et du pouvoir d’achat. Ainsi, les dépenses des ménages ont progressé de 1.2% en 2017 et devraient poursuivre leur accélération en 2018. A ce titre on note une augmentation des ventes de véhicules et une reprise du tourisme en 2017.

Confiance du consommateur français

Une attractivité économique retrouvée

Les mesures fiscales de ces dernières années telles que le CICE (Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi) et le CIR (Crédit d’Impôt Recherche) ont contribué à améliorer la compétitivité des entreprises françaises. Pour accroître l’attractivité de la France et créer davantage d’emplois, le gouvernement envisage en 2018 des réformes sociales (assurance-chômage, formation professionnelle, apprentissage) et économiques avec le PACTE (Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises) destiné à faciliter la création, le financement et la modernisation des entreprises.
Ainsi, le premier sommet de l’attractivité « Choose France » a réuni près de 140 dirigeants d’entreprises représentants les plus grands groupes mondiaux.

La préférence aux actions

Nous avons une opinion favorable sur les actions françaises qui devraient profiter de ces bonnes tendances économiques. Ainsi, la croissance attendue des résultats des sociétés de l’indice CAC40 s’approcherait des 7.3% en 2018 après déjà une bonne année 2017. Ces prévisions pourraient être revues à la baisse en cas d’appréciation forte de l’euro.
Les actions françaises ont des valorisations attractives avec un ratio cours/bénéfices à 13.1x les résultats 2018. Le rendement des actions françaises s’élève à 3.8% bien au-dessus du rendement des obligations souveraines à 0.90% pour l’Emprunt d’Etat français OAT 10 ans (chiffres au 05/03/2018).
Enfin, l’intensification du mouvement de fusions-acquisitions que connaissent les entreprises françaises devrait être un soutien au marché financier en 2018.

France – Rendement actions vs obligations

Laisser un commentaire