Abandon du 4e jour de carence dans le privé

A la demande des députés de l’UMP, le premier ministre François Fillon serait prêt à renoncer au 4e jour de carence dans le privé (voir notre précédent article).

En effet, l’annonce de la réduction des indemnisations en cas d’arrêt maladie a été très mal perçu dans l’assemblée, notamment parmi les députés de la majorité. Ainsi, un groupe de l’UMP  a décidé de convaincre le premier ministre d’abandonner cette mesure. Ils ont ainsi fortement réagit en évoquant leur sentiment d’injustice et ont demandé de trouver une autre solution.

Il semblerait qu’ils aient été entendu puisque le premier ministre se dit prêt à renoncer au quatrième jour de carence non payé des salariés du privé, mais à condition de trouver une autre mesure qui permet de faire 200 millions d’euros d’économies. Les députés ainsi ont 10 jours pour faire des propositions, mais certains parlent d’une diminution des indemnités journalières des salariés gagnants au moins deux fois le Smic. En revanche il n’est pas question pour l’instant de revenir sur la journée de carence imposée aux fonctionnaires.

Laisser un commentaire