Moins d’indemnisations par l’Arrêt Maladie

Lors de son déplacement à Bordeaux que le Président Nicolas Sarkozy a annoncé deux nouvelles mesures dont une décidée pour les arrêts maladie, et l’autre confirmée pour le RSA.
Le gouvernement officialise l’instauration d’un premier jour de carence pour les fonctionnaires, et d’un 4e pour le secteur privé. Ainsi, les agents du service public ne seront pas payés le premier jour de l’arrêt maladie, et ce sera les quatre premiers pour les salariés du privé.
De plus, les bénéficiaires du RSA devront travailler 7 heures par semaine et payés environ 130€ par mois. Il s’agit d’une mesure expérimentale testée dans une dizaine de départements.

Le Président Nicolas Sarkozy a lancé ce qui sera possiblement un des thème de sa campagne présidentielle, la lutte contre les fraudes et l’assistanat. « Faire des économies et lutter contre les abus » est le message adressé aux Caisse d’Allocations Familiales.

Ce n’est pas pour punir. C’est au contraire pour respecter, pour redonner de la dignité. On n’a pas de dignité quand on ne peut survivre qu’en tendant la main (…). Frauder la Sécurité Sociale, c’est voler. Ce n’est pas simplement « abuser du système », ce n’est pas simplement « profiter de ses largesses », c’est voler chacun et chacune d’entre nous.

La fraude sociale est évaluée à 20 milliards d’Euros par an, imputable, pour la plupart, aux employeurs qui ne payent pas leurs cotisations selon un récent rapport parlementaire.

Instauration de carence de journée maladie des fonctionnaires, et un jour de plus pour les salariés du privé développé dans la Protection sociale et lutte contre les fraudes sociales sur le site officiel de l’Elysée.

Les enseignants et tous les fonctionnaires vont devoir participer à l’effort sur l’Assurance Maladie. Dans le privé, les salariés malades sont ciblés avec une journée supplémentaire non payée par la Sécurité Sociale.
Dans les rangs de l’Assemblée Nationale, l’opposition estime qu’on se trompe de cible et que Nicolas Sarkozy est déjà en campagne, mais la majorité rejoint le Président avec la même motivation: la justice pour tous.

4 commentaires

  1. Jean-Pierre dit :

    Ceux qui font les polémiques feraient mieux de connaitre les fonctionnaires avant de parler. Ce ne sont pas des privilégiés, surtout quand il n’y a pas pas d’augmentation de salaire depuis deux ans pratiquement ! Il faut être motivé pour continuer à travailler au service de l’État…

    Thumb up 0 Thumb down 0

  2. Patrick dit :

    On oppose le privé à la fonction publique. Je pense qu’on est tous les salariés et les premières mesures devraient être des mesures d’équité qui devraient toucher les membres du gouvernement et les députés.
    Pour une question de solidarité c’est bien que la fonction publique se rapproche du privé, or là l’écart va rester le même puisqu’on va rajouté aussi une journée de carence au privé !

    Thumb up 0 Thumb down 0

    • Glop dit :

      Je suis d’accord, il y a toute une culture à revoir. Il ne s’agit pas de taper sur l’un sans taper sur l’autre, il faut mettre tout le monde dans la norme !

      Thumb up 0 Thumb down 0

  3. Scuzzu dit :

    Pourquoi ne pas l’avoir fait plus tôt ? ça a l’air pourtant si simple à mettre en place et personne s’en plaint ! Bref, il en parlait déjà pendant sa première campagne présidentielle, il critiquait la France assistée et les fraudeurs. Comme c’est bientôt la fin du quinquennat, il est obligé de marquer le coup. De toutes façons on en est encore très loin, cette petite mesure ne va pas résoudre le problème.

    Thumb up 0 Thumb down 0

Laisser un commentaire