Lance Armstrong devra rembourser 12 M$ à son assureur

Lance Armstrong dans la tourmenteLa compagnie d’assurance qui a payé Lance Armstrong pour plus de 10 millions de dollars de primes prévoit de déposer une action en justice pour récupérer son argent. Mais un des avocats de Lance Armstrong a déclaré que cette réclamation est sans fondement.
Jeffrey Tillotson, le représentant de la compagnie d’assurance (SCA Promotions), a déclaré qu’il a déjà demandé le remboursement au champion déshonoré:

« Nous avons fait notre demande pour le remboursement et lui avons payé pour avoir remporté le Tour de France, où les courses de titres ont été annulés, mais M. Armstrong et ses conseillers juridiques n’ont pas donné suite »

L’assureur a déclaré que pour le procès, qui n’a pas encore été eu lieu, demanderont le remboursement de 12 millions de dollars des bonus versés pour les victoires de 2002 à 2005, ainsi les millions en frais juridiques avec intérêts.

Armstrong a contre attaqué en poursuivant son assureur après avoir retardé son paiement des primes de 2005 et a posé des questions au sujet des allégations concernant son utilisation de produits dopants. Armstrong a témoigné sous serment dans cette affaire qu’il ne s’est jamais dopé..
L’assureur déclare que « Lui et ses avocats nous ont presque insultés en nous disant qu’il nous donnerons l’argent s’il est dépouillé de ses titres (…) nous allons simplement lui demander de tenir parole et de rendre cet argent. »
Avocat d’Armstrong, Mark Fabiani, affirme la compagnie d’assurance n’a pas le droit à l’argent en raison de l’accord d’un règlement de datant de 2006 qui indique en partie que « aucune partie ne peut récuser un appel ou tenter d’annuler la sentence arbitrale. »

L’assureur affirme que Armstrong a menti tout au long de son témoignage, et pas seulement sur sa prise de stéroïdes:

« Il a menti sur presque tout. Et nous allons demander au groupe spécial d’arbitrage qui a entendu le témoignage de le punir et lui demander des comptes »

1 commentaire

  1. Luis dit :

    Je pense qu’il ne devait pas s’attendre à ce que son assureur s’en prenne à lui avant de se décider à avouer ! Sinon il aurait changé d’avis.
    A mon avis il aurait mieux faire de continuer à nier, même si tout le monde savait pertinemment que le cyclisme était dopé à tous les niveaux. En avouant il a démontré qu’il n’avait pas suffisamment de force de caractère et les faibles on les fait payer…

Laisser un commentaire